Home PRESIDENTIELLE 2018 Présidentielle 2018: le vote de Philemon Yang est illégal

Présidentielle 2018: le vote de Philemon Yang est illégal

2 min read
0
0
369

“Il n’y a pas eu élection dans le Nord-Ouest” soutient à l’instant L’avocat de Joshua Osih devant le Conseil Constitutionnel.

Malgré le rejet le 4 octobre 2018 par la commission départementale de supervision (CDS) du BUI de la demande du Premier Ministre Philemon Yang le 1er octobre 2018 de l’autoriser à voter dans une autre localité, notamment dans la Mezam en raison de l’insécurité, le citoyen chef du gouvernement a pu néanmoins voter le 7 octobre 2018 à Bamenda.

C’est une révélation de Me Ngouana Mustapha, avocat de Joshua Osih qui demande l’annulation complète. Car pour lui si le premier ministre camerounais  avec toute l’armada sécuritaire qui l’entoure n’a pas pu s’aventurer dans son BUI natal où Il était inscrit, comment imaginer que de pauvres populations ont pu le faire.


Il cite aussi le cas de 183 personnes dont l’ancien gouverneur Fai Yengo Francis qui auraient opéré comme le PM.
L’avocat du Sdf conclut tout simplement que ce que Elecam a organisé est tout sauf une élection du moins en conformité avec les dispositions du code électoral camerounais.

Lewouri.info avec AGA

Facebook Comments
Load More Related Articles
Load More By lewouri
Load More In PRESIDENTIELLE 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Felix Tshisekedi ne reconnait pas Martin Fayulu il retire sa signature

« Je me suis rendu compte que l’acte que vous avons posé à Genève n’a pas été compris par …