Home / L'INVITE / Pasteur André Fanga : « Notre désire est que le Président de la République soit le parrain de la repentance nationale »

Pasteur André Fanga : « Notre désire est que le Président de la République soit le parrain de la repentance nationale »

André Christel Fanga est apôtre de Jésus-Christ, et pasteur résident du Centre international de solution en Jésus-Christ. L’homme de Dieu est aussi directeur de publication de « La dépêche de Midi magazine ». En combinaison avec les leaders des églises, il vient de lancer une initiative dénommée : « L’urgence d’une repentance nationale ». Dans cet entretien exclusif, il parle plus en profondeur de cet idéal et pense que le chef de l’État doit être le parrain de cet évènement qui délivrera notre pays des troubles actuels.

Pasteur André Fanga, merci de répondre aux questions de lewouri.info, c’est un regard alternatif du Cameroun sur la toile. Vous êtes journaliste et directeur de publication, mais surtout Apôtre de Jésus-Christ. Vous venez de lancer, avec les autres pasteurs, une initiative dénommée « L’urgence d’une repentance nationale ». Il s’agit de quoi ?

Il faut noter que notre pays le Cameroun passe par des moments troubles. Cela ne laisse personne indifférent. Dans les quatre coins de notre triangle national, nous pensons qu’avec ce manque de stabilité et de paix que nous avons, il est urgent de se réorganiser.  On ne peut que se réorganiser dans le domaine de la repentance. Au niveau où nous sommes, les gens ne savent pas souvent voir qu’on a fauté. On regarde seulement les conséquences de ce qui nous arrive. Si nous n’identifions pas exactement le problème, nous allons nous perdre. Et si nous nous perdons, cela veut dire que nous n’avons pas apporté de bonne solution.

Si un pays ne se repent pas de ses problèmes, il ne peut pas avoir de paix, il ne peut pas avoir de stabilité. Le Cameroun et les camerounais ont pêché, c’est pour cela que nous tirons cette initiative de Romains 3, au verset 23, qui déclare que « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ». Ce n’est pas une initiative qui concerne seulement une église, ou alors les églises de réveil, cela concerne toute la nation. C’est pour cela que nous avons eu cette vision de la repentance nationale. La nation est en danger, attaquée de toute part.

Il est important de comprendre que les batailles se gagnent d’abord spirituellement avant de se gagner naturellement. Nous souhaitons que nos autorités prennent à bras le corps cet événement pour qu’il ne soit pas une initiative des églises de réveil. Parce que c’est une vision que le Seigneur m’a donné pour amener notre pays à la repentance pour que nous puissions être stable et en paix.

Sur  l’affiche qui accompagne cette initiative, vous indiquez que le Cameroun doit retrouver sa paix et sa stabilité au nom de Jésus-Christ. Pour vous qui êtes un  homme de Dieu, la paix c’est quoi pour faire simple ?

La paix d’abord, c’est le Christ. La paix c’est un esprit de stabilité. Stabilité émotionnelle, stabilité financière, stabilité économique, stabilité matrimoniale… comme Jésus-Christ est un tout, la paix aussi est un tout. C’est comme cela qu’il a déclaré dans sa parole que je vous donne ma paix, pas comme le monde donne la paix, mais comme je vous la donne. Parce que cette paix permet d’avoir une stabilité dans tous les domaines.

Avec les attaques de Boko-haram et la crise dans le Nord-ouest et le Sud-ouest, ne peut-on  pas dire,  que même,  Jésus-Christ a fui le Cameroun ?

Il ne faut pas être alarmiste. C’est pour cela qu’un programme comme celui que nous lançons est le bienvenu. Nous proclamons haut et fort que les autorités l’adoptent. Notre désire est que le Président de la République soit le parrain de cette repentance nationale. Que cela commence du sommet jusqu’à la base. Si vous vous rappelez une initiative qui a été prise dans la Bible à Ninive. Jonas est allé à Ninive pour proclamer une repentance nationale, parce que la ville était perdue, elle était justement dans cette situation de guerre, on avait l’impression que Dieu n’avait plus la main mise sur Ninive. Quand Jonas a proclamé la repentance, le roi et tous les autres habitants de Ninive ont décidé de faire un jeun et de se repentir.

Nous pensons que Christ n’a pas fui le Cameroun, parce qu’il est amour et miséricordieux.

Est-ce que les hommes de Dieu ne sont pas en partie responsables du chaos actuel au Cameroun, notamment avec leur relation insectieuse avec les dirigeants qui pour la plupart sont des corrompus ?

C’est justement pour cela que nous proclamons la repentance nationale. Nous sommes tous comptables de la situation que nous traversons au Cameroun. L’église en premier. Les chrétiens, les musulmans, les athées, tout le monde est responsable de la situation actuelle. Moi-même qui vous parle, j’ai contribué à ce que la situation du Cameroun s’empire. Peut-être parce que je n’ai dit  ce qu’il fallait dire, je n’ai pas enseigné comme il fallait enseigner etc.

C’est pour cela que nous appelons les camerounais de tous les bords (opposants, parti au pouvoir, société civile…) à se repentir. Car tout le monde à sa responsabilité dans cette situation de chaos que nous vivons au Cameroun.

Vous avez organisé en octobre 2018 une nuit de prière pour la paix au Cameroun pendant les élections présidentielles,  quelques mois après,  on peut dire que cette nuit de prière a porté ses fruits ?

Oui bien évidement. La présidentielle 2018 était sous haute tension. Nous remercions le Seigneur qui a attiré notre attention pour que nous organisions ce culte d’action de grâce pour la stabilité pendant les élections et après. Nous voyons quelques résultats aujourd’hui. Nous pensons que cela n’était pas suffisant, il faut aller plus loin au niveau national et au-delà, pour toucher la diaspora camerounaise. En réalité, cette initiative est une continuité.

 

Armand Rodolphe Djaleu le directeur de publication de lewouri.info avec le pasteur André Fanga

Face à la montée du tribalisme, de l’extrémisme, l’homme de Dieu que vous êtes préconise quoi aux Camerounais ?

La solution c’est la repentance. Si vous avez un pays où les gens sont tribalistes, corrompus, où les gens sont dans les loges et les cercles exotériques, où les gens font des invocations nuitamment dans les carrefours, c’est que la grâce de Dieu n’est plus là. Le tribalisme est un pêché. Jésus-Christ dit, « aime ton prochain comme toi-même ». Si nous, ne nous n’aimons pas, cela veut dire que nous enfreignons la loi de Dieu. La plus grande loi de Dieu est la loi de l’amour.

Quand vous dites que vous êtes apôtre par vocation cela laisse un peu songeur…

Apôtre par vocation veut tout simplement dire quelqu’un qui a été choisi avant même qu’il ne soit né.  Ma mère  ne faisait que des filles, et un matin elle a dit vraiment elle veut faire un garçon et elle a fait la prière de Anne dans les saintes écritures. Elle a dit « Seigneur si tu me donnes un garçon, je te le donnerai à ton service ». Quelques temps après je suis né. Depuis ma prime enfance, elle m’a toujours conduit dans les voies du Seigneur. Vous voyez que j’ai répondu à l’appel du Seigneur.

Un mot pour les lecteurs de lewouri.info

Je voudrais vous encourager d’abord à lire lewouri.info, qui se présente comme une alternative parmi tant d’autres. Vous savez que de nos jours internet est devenu un instrument pour vilipender, pour détruire, mais lewouri.info se positionne comme un instrument alternatif, conciliateur, qui promeut une bonne information. Je vous remercie d’ailleurs de venir à ma rencontre, pour que nous puissions surfer sur cette initiative à venir. Je voudrais enfin dire à vos lecteurs que le Cameroun a besoin de tous. Recevez la bénédiction, au nom du Père, du Fils et du Saint-esprit quand vous lisez ce journal, car c’est aussi un cheval de bataille qu’un jeune Camerounais a pris l’initiative de créer qui mérite des encouragements.

Entretien mené par Armand-Rodolphe Djaleu: lewouri.info

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14

Facebook Comments

About Lewouri Info

Le Wouri Info Tel : (+237) 698 11 70 14

Check Also

Bruno Deffo : « nous allons faire un sit-in à Etoudi, pour la libération de Kamto et cie »

 Le président national du Modecna, revient dans cette grande interview accordée à lewouri.info votre journal …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *