Home CULTURE Ouvrage: Cabral Libii 3ème président prédit par Um Nyobe

Ouvrage: Cabral Libii 3ème président prédit par Um Nyobe

199
0

C’est l’initiative de l’écrivain camerounais  Enoh Meyomesse.

 

A en croire d’innombrables personnes, Ruben Um Nyobè, peu de temps avant son odieux assassinat le samedi 13 septembre 1958, avait prédit le futur du Cameroun. Il aurait déclaré : 1/- que le pays allait être indépendant ;

2/- qu’il allait être dirigé par un « fantoche », à savoir un homme lige choisi et manipulé par la France ;
3/- que celui-ci allait être remplacé par un second personnage du même acabit toujours pieds et mains liés à la France ;
4/- qu’après ces deux personnages au service de l’étranger, allait enfin accéder au pouvoir un authentique patriote qui, d’une part ne serait plus une marionnette de Paris, d’autre part serait d’une très grande rectitude morale, d’une grande probité, et qui viendrait réaliser des prouesses pour le pays ; celui-ci sous son règne, deviendrait un très prospère et respecté à travers au moins l’Afrique.

Avec le temps, cette « prophétie » a été complétée par des exégètes qui l’ont interprétée au bénéfice de la communauté à laquelle appartenait Ruben Um Nyobè. Selon ces derniers, les paroles du « Mpodol » étaient sans équivoque : le 3ème Président du Cameroun serait un Bassaa pure sang.

Naturellement, il est aisé de faire parler les personnes disparues et de leur attribuer toutes sortes de déclarations totalement invérifiables, dès lors qu’elles ne peuvent plus s’exprimer. Aussi, comment savoir si Um Nyobè avait réellement prononcé de telles paroles ? Impossible de répondre par l’affirmative, d’autant qu’il n’y a aucune précision ni du lieu ni de la date de ces propos.
Quoi qu’il en soit, des millions de Camerounais y croient. (…) Aussi, la communauté d’origine du nationaliste disparu n’a de cesse, dans sa grande majorité, de chercher à déceler parmi les leaders politiques qui en sont issus, qui de ceux-ci pourrait bien se présenter comme l’accomplissement des paroles prophétiques attribuées au « Mpodol ».

 

Mot d’ordre : dénigrer tous azimut Cabral Libii.

La campagne de dénigrement contre Cabral Libii a atteint des proportions inégalées dans l’hi-stoire politique du Cameroun aussitôt rendu public le dépôt de sa candidature. La télévision tant privée que gouvernementale a été mise à contribution dans cette entreprise de démolition de son image.
Tout d’abord, Canal2 l’a invité à son émission l’Arène, manifestement pour tenter de le ridiculiser. Il lui a été choisi comme contradicteur une personne qui visiblement le détestait profondément.

Moussa Njoya : Est-ce normal de vous attribuer des travaux que vous n’avez pas effectués, et vous attribuer des amitiés que vous n’avez pas ? Je voudrais que vous nous disiez où, avec qui et comment vous avez rédigé un statut d’étudiant.

Cabral Libii : (Harcèlement ininterrompu de Moussa Njoya qui ne le laisse pas parler).Le Recteur Tabi Manga en 2005 m’a chargé de lui produire une mouture de charte des droits des étudiants, car il avait lancé le concept «d’étudiant citoyen». (Harcèlement de Moussa Njoya, début d’engueulade).

Moussa Njoya : Quel rôle avez-vous joué dans la grève des étudiants de 2005 ?

Cabral Libii : (Réponse entrecoupée de harcèlement, coupure de parole). En 2005, je défendais les intérêts des étudiants.

Moussa Njoya : Vous avez deux licences en Droit. Comment est-ce possible ? Il est interdit au Cameroun de passer deux fois le même diplôme.

Cabral Libii : (Embrouille totale avec Moussa Njoya. Cabral parvient en retour à mettre également en doute le cursus de Moussa Njoya, titulaire d’une licence en Droit privé, il obtient une Maîtrise en Science Politique).

Moussa Njoya : Comment avez-vous fait pour passer un Doctorat professionnel, diplôme qui n’existe pas au Cameroun ?

Cabral Libii : (Vive empoignade avec Moussa Njoya sur les procédures administratives entre la CEMAC et le Cameroun, les téléspectateurs y perdent totalement leur latin).
(…)

Ndong Soumhet : J’ai une petite question très simple à poser, parce que lorsque quelqu’un a pour ambition de gouverner le Cameroun, moi je m’en vais fouiller un peu dans sa vie. J’ai envie de savoir qui est celui qui va me gouverner. Alors, j’ai un peu regardé la vie de M. Libii. M. Libii a été à l’université contractuel là-bas, avec les faveurs qu’il avait auprès de certains responsables, on lui a donné un petit espace pour faire une boutique, il a fait la boutique, la boutique n’a pas pu être gérée, elle a fermé avant un an. Je parle même de boutique, c’est un mot très noble, c’était une épice. Alors, moi je voudrais que les Camerounais me disent comment, un quelqu’un qui n’a pas pu tenir une épice, pourra gérer le Cameroun, le Cameroun de nos ancêtres que nous connaissons bien. Premier point. (…)

 

Cabral Libii a réalisé un véritable exploit que retiendra l’histoire. Il s’est retrouvé devant le candidat du SDF, avec le double des voix de celui-ci ! Il a dépassé le nombre de voix jamais atteint par des notables de l’opposition tels que Garga Haman Adji, Adamou Ndam Njoya, Jean-Jacques Ekindi, Hameni Mbieleu, et naturellement son congénère Hogbe Nlend. Aucun de ceux-ci n’a jamais pu atteindre le score de 5% en cinq présidentielles…

 

Chapitre I :
La prophétie de Um Nyobè

Chapitre II :
Kodock & Hogbe Nlend : des leaders dans la mêlée

Chapitre III :
L’avènement de Cabral Libii

Chapitre IV :
Emmanuel Macron camerounais

Chapitre V :
Le mur de l’argent

Chapitre VI :
Mot d’ordre : dénigrer tous azimuts Cabral Libii

Chapitre VII :
Meetings et couac de campagne

Chapitre VIII :
La déception des résultats ; enseignements de la campagne électorale et l’avenir.

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14 /672 47 11 29

Mail : contact@lewouri.info

 

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here