Home / AFRIQUE / Morsures de serpents : 30 000 décès en Afrique par an

Morsures de serpents : 30 000 décès en Afrique par an

La prise en charge de ces affections est rendue difficile par l’indisponibilité des sérums anti-venins adéquats. En 2014, le Dr Ben Fayçal, directeur de l’Hôpital de district de Poli, région du Nord est mordu par un serpent.

Il prendra le courage pour identifier le type de serpent-cobra, avant de se rendre dans des pharmacies pour trouver le sérum anti-venin correspondant à la morsure dont il a été victime. Malheureusement, il n’en trouve pas. Avec l’aide de l’ambulancier et d’un infirmier, il prend la route de l’Hôpital régional de Garoua, situé à près de 5h de route, au regard du mauvais état de la route. Il décède à l’entrée de la ville de Garoua. Selon des sources, même l’Hôpital régional vers lequel le médecin de 30 ans se faisait conduire ne disposait pas de sérum adapté à ce type de morsure.


Comme le Dr Ben Fayçal, plusieurs personnes décèdent faute d’une prise en charge après une morsure de serpent. En Afrique, 500 000 personnes se font mordre avec envenimation par an, pour 30 000 décès. Ces chiffres ont été rappelés le 28 juin par Pr Yap Boum II épidémiologiste et représentant régional pour l’Afrique de Epicentre, une branche de recherche de Médecins sans frontières, au cours du café science du Réseau des journalistes pour l’application du Plan d’action de Maputo (JNMAP).

Un texte de Samuel Tcheudjo

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14

 

Facebook Comments

About Lewouri Info TV

Le Wouri Info Tel : (+237) 698 11 70 14

Check Also

Dernière heure: coup d’État en Éthiopie

Lewouri.info a appris de source bien introduite, qu’un coup d’Etat a eu lieu dans la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *