Home IDEES Me Célestin Kengoum:”la priorité ne doit plus être à la formation d’un...

Me Célestin Kengoum:”la priorité ne doit plus être à la formation d’un nouveau Gouvernement, mais plutôt à la réduction du train de vie de l’Etat”

331
0

Depuis la prestation de serment du Président de la République, le 06 novembre 2018, à l’issue de la présidentielle du 07 octobre 2018, et pour son 7ème mandat à la tête du Cameroun, les Camerounais attendent avec impatience, et à juste titre, la formation d’un nouveau Gouvernement.

Dans le contexte actuel, marqué par des crises internes à répétition, dont le pic a été atteint par la guerre asymétrique dans les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest, l’insécurité dans le territoire et à nos frontières, la piraterie maritime rampante, la montée vertigineuse du chômage, toutes choses qui ont contribué à faire baisser les recettes de l’Etat, sans oublier de mentionner le retrait récent au Cameroun, par la CAF, de l’organisation de la CAN 2019, sur laquelle de grands espoirs de revenus ont été légitimement fondés, force est de constater que la priorité ne doit plus être à la formation d’un nouveau Gouvernement, mais plutôt à la réduction du train de vie de l’Etat.

En effet, à terme, avec la chute du tourisme et le ralentissement des activités commerciales, liées à la méfiance des investisseurs étrangers qui redoutent la destination Cameroun et la frilosité de nos opérateurs économiques qui ne se risquent plus que dans la “pierre” (les constructions en général), jugée plus stable, notre pays pourrait ne plus être capable de faire face à ses charges incompressibles régaliennes, dont la partie visible de l’iceberg est le paiement des salaires des fonctionnaires.

Il faut que les Camerounais le sachent, car l’heure est à la vérité, les caisses de l’Etat ont été vidées pour protéger l’intégrité de notre territoire et réaliser d’importantes infrastructures en vue de l’organisation de la CAN 2019, prétextes dont se sont servis les ennemis de la Nation pour s’enrichir en organisant des détournements massifs de la fortune publique.

Comment donc réduire les charges de l’Etat ? A mon avis, tout en laissant le soin à nos compatriotes d’élargir le débat en proposant des solutions réalistes et réalisables, il faut absolument commencer par diminuer la taille de notre Gouvernement, en s’assurant qu’il sera homogène et plus efficace. Voici la configuration que je propose :

Le Ministère de l’intérieur (englobant l’Administration Territoriale et la Décentralisation) et du Développement urbain ;
– Le Ministère de la Famille et des Affaires Sociales ;
– Le Ministère de l’Agriculture, des forêts, de la pêche et des activités pastorales;
– Le Ministère de la Communication, des Arts et de la Culture ;
– Le Ministère des activités artisanales, commerciales et industrielles;
– Le Ministère du patrimoine de l’Etat, des affaires foncières et écologiques (Protection de la Nature et Développement durable);
– Le Ministère chargé du Contrôle Supérieur de l’Etat et de la Réforme administrative;
– Le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants;–
– Le Ministère du secteur énergétique (Eau, électricité et Mines);
– Le Ministère de l’Économie, des Finances, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire ;
– Le Ministère des enseignements primaires et secondaires;
– Le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique;
– Le Ministère du Travail, du Développement de l’Emploi et de la Sécurité sociale;
– Le Ministère de la Fonction Publique;
– Le Ministère des Sports, de la Jeunesse et des Loisirs;
– Le Ministère de la Justice ;
– Le Ministère des Marchés Publics ;
– Le Ministère des Postes, Télécommunications et des Nouvelles Technologies;
– Le Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération;
– Le Ministère de la Santé Publique et du Bien-être social;
– Le Ministère des Transports, du Tourisme et des Travaux publics.

Au total, on aurait 21 Ministères, étant entendu que le titre de Ministre d’État est à l’appréciation souveraine du Chef de l’Etat. On constate la disparition du Ministère en charge des Relations avec les Assemblées, dont la mission assez connue du public est l’organisation des repas lors ou à la fin des sessions parlementaires.

On pourrait créer un Secrétariat d’État auprès des Ministères suivants:
-Le Ministère de l’intérieur (englobant l’Administration Territoriale et la Décentralisation) et du Développement urbain ;
-Le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants;
–Le Ministère de l’Économie, des Finances, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire.
Les Ministres Délégués, une fonction source de dépenses somptuaires (achats de voitures de luxe, résidences somptueuses et privilèges exorbitants), seraient ainsi appelés à disparaître.
Cette proposition s’adosse sur une décentralisation effective, facteur de désengorgement de nos Ministères, d’où la disparition du Développement urbain qui sera de la compétence des Régions et des Communes.

Telle est ma proposition, que je prie le Directeur du Cabinet Civil à la Présidence de la République, un homme dont l’humilité et l’intégrité sont reconnues par tous ceux qui l’ont côtoyé et/ou suivi depuis ses débuts dans l’Administration et la Diplomatie, de porter à la “Très Haute Attention du CHEF DE L’État“, pour reprendre la formule consacrée des thuriféraires et prédateurs de l’argent du peuple.

 

Un article de Me Célestin Kengoum

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Tel: 00 698 11 70 14

Mail: contact@lewouri.info

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here