Home ECONOMIE Les chinois traitent les camerounais “d’Ali Baba” c’est à dire des...

Les chinois traitent les camerounais “d’Ali Baba” c’est à dire des voleurs

171
0

Partenaire depuis une trentaine d’année en communication sociale malgré le verrou figurant dans leurs contrats respectifs interdisant formellement et à dessein aux entreprises chinoises de s’ouvrir aux média camerounais sans l’autorisation expresse du maître d’œuvre et, porteur du premier projet de chaîne tv sino-africaine OVERSEAS INTERNATIONAL TV (O. I. TV) arrivé après moult difficultés à maturation pour un lancement prochain des activités, la nouvelle concernant l’annulation d’une dette de 3000 milliards de francs CFA par l’empire du Milieu à la faveur de la visite de 24 heures du représentant du président chinois dans notre pays est à applaudir sans toutefois se rompre les phalanges et à mettre surtout à l’actif de la partie chinoise à mettre en musique en faveur de l’humanité sa vision “The belt and the road“.

Un concept auquel les dirigeants chinois accordent toute l’importance nécessaire pour un positionnement géopolitique stratégique s’appuyant sur l’apport des solutions pragmatiques dans la perspective d’un développement harmonieux de tous les peuples de la terre en toute souveraineté et respect.


Décontenancé par les résultats catastrophiques enregistrés par les entreprises chinoises au Cameroun  lors de la dernière visite du président Paul Biya, le président Xi Jingping lui rappellera pour résumer la situation “Mettez votre gouvernement au travail“. C’était pour ceux qui ne savent pas décoder la subtilité de la langue chinoise, une manière de lui dire que “la corruption, l’intérêt personnel et les détournements des deniers publics font désormais le lit au sein du gouvernement“. Les chinois traitant désormais les camerounais “d’Ali Baba” c’est à dire des voleurs.
C’est fatalement dans ce contexte que survient cette bonne nouvelle concernant l’annulation de la dette et par conséquent, la relance des financements chinois destinés à la finalisation des projets structurants dont l’on évite de dresser le bilan de crainte de révolter l’opinion sur l’état des lieux de ceux-ci totalement en inadéquation avec les montants décaisses.


Les acteurs étant pratiquement les mêmes au sein du gouvernement, ils peuvent une fois de plus se frotter les mains forts plus que jamais de leur intouchabilité pendant que le peuple continuera à boire sa tasse de misère.


Ainsi va le pays des crevettes avec ses chantages et ses pressions au sommet.

Pierre Claver NKODO HORIZONS NOUVEAUX MAGAZINE

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14 

Mail : contact@lewouri.info

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here