Home / PRESIDENTIELLE 2018 / LA PRÉSIDENTE KAH WALLA SUR LA NON PARTICIPATION DU CPP AUX ÉLECTIONS

LA PRÉSIDENTE KAH WALLA SUR LA NON PARTICIPATION DU CPP AUX ÉLECTIONS

Défis Actuels : Pourquoi renoncez-vous à la présidentielle 2018, sachant que cette élection pourrait l’unique moyen d’assurer la transition politique que vous vantez tant ?

Kah Walla Le CPP, depuis son congrès ordinaire de décembre 2014 s’est donné pour objectif de _« Construire le Pouvoir du Peuple afin que ce dernier puisse agir et obtenir une transition politique démocratique qui permette de changer le système de gouvernance du Cameroun »._

Depuis ce Congrès, il ne cesse d’œuvrer pour créer les conditions qui permettraient cette dernière dans le cadre du mouvement Stand Up For Cameroon, qui regroupe aussi bien des acteurs politiques, des organisations de la société civile et de simples citoyens engagés.

Notre analyse de la situation du pays est que nous sommes à un moment inédit et historique. Notre pays se trouve dans une double impasse : impasse politique et impasse de développement.

*L’impasse politique* s’illustre par le fait que le système politique est bloqué et qu’il ne peut pas produire l’alternance. L’alternance pacifique étant rendue impossible, la tentation d’un changement par la violence se fait plus grande. Ce n’est pas souhaitable mais c’est entre autre une des clés de ce qui se passe dans le Nord – Ouest et le Sud – Ouest.

*L’impasse de développemen* se manifeste quant à elle par le fait que le système de gouvernance actuel est incapable d’améliorer la vie des Camerounais. Les scandales, les dysfonctionnements chroniques et l’incapacité à livrer des services de base au Camerounais nous le rappellent chaque jour.

Depuis plusieurs années, on le vit et rien dans le fonctionnement actuel du pouvoir ne laisse espérer qu’il en sera autrement demain.

L’impasse de développement est d’ailleurs étroitement liée à l’impasse politique.

Ce sont donc les fondations du pays qui sont ébranlées. Ebranlées à tel point que nous sommes quasiment en guerre civile avec chaque jour une escalade de la violence.

*Si nous voulons que ce pays échappe au chaos et que les Camerounais / es se réconcilient entre eux, il ne faut rien de moins qu’une refondation de notre pays.* Cette refondation ne peut se faire qu’à travers une transition politique démocratique dont la première étape est le départ de ce régime.

Au cours de celle – ci, les Camerounais de tous les horizons pourront conduire un dialogue national souverain sur tous les sujets utiles à la refondation du consensus national. Au terme de ce processus, on pourra, fort des résolutions du dialogue national, réécrire notre constitution, reformer les institutions clés (Parlement, Gouvernement, Justice), améliorer le processus électoral, redéfinir le rapport de l’armée au citoyen et sans doute, revoir la nature et la forme de l’Etat.

Nous pensons que cet objectif d’une transition politique démocratique ne peut pas être atteint à travers le système électoral actuel. Un système électoral contrôlé entièrement par ceux et celles qui sont les bénéficiaires du régime actuel. Ceux et celles qui ne peuvent pas survivre, c’est–à–dire préserver leurs avoirs, intérêts et privilèges, en dehors du système actuel.

C’est la raison pour laquelle depuis décembre 2014, nous savions qu’à défaut d’un changement majeur dans ce qui alimente l’impasse dans laquelle le pays se trouve, nous ne pouvions efficacement atteindre cet objectif de refondation du pays par une participation à des élections.

*Cette décision a été scellée le 03 mars 2018 à l’occasion d’un conseil national de notre parti.*

Le CPP ne participera ni à l’élection présidentielle ni aux élections législatives et municipales dans le contexte actuel. Cette position a juste été rappelée récemment lors de notre visite de solidarité aux populations du Nord – Ouest.

Ce n’est pas un renoncement car nous n’avions jamais envisagé une candidature au regard des données que nous avions sur la situation du pays.

Et plus que jamais, nous restons déterminés à agir pour obtenir le changement de système tant espéré.

_Extraits d’une interview au journal Défis Actuel du 30 Mai 2018

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14  Mail : contact@lewouri.info

Facebook Comments

About Lewouri Info

Le Wouri Info Tel : (+237) 698 11 70 14

Check Also

Les sécessionnistes attaquent Okalia Bilaï

Le cortège du gouverneur de la région du Sud-ouest a essuyé des tirs ce 12 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *