Mon Cher Mota.

À propos de votre “LETTRE A MA COMMUNAUTÉ “

Vous restez jusqu’à présent l’une des personnes je devrais dire personnalités pour qui je ressens un réel respect DOUBLÉ d’un sentiment d’amitié. Car vous êtes la seule personne, haut cadre du MRC, au lendemain de ma démission du Directoire du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun â m’avoir approché et exprimé son émotion. D’ailleurs à cet effet, nous avions passé un deal dont le contenu en substance- je crois ne pas trahir un secret- était que je garde toute ma réserve. Je suis un patriote et non un parricide. Je ne pouvais pas m’acharner et je ne saurais le faire, contre ce parti pour lequel j’ai abondamment contribué à l’épanouissement.

Toutefois, je me permets de vous interpeller, au regard de la gravité de la situation que connaît notre PAYS. Je suppose que nous sommes toujours du même pays. D’abord rassurez moi : quand vous parlez de votre Communauté, il s’agit de quelle Communauté car moi j’entends la Communauté camerounaise. Mais le descriptif que vous faites de la Communauté dont vous parlez m’effraie quelque peu lorsque vous vous arrêter sur le faciès (est ce un effet de mode)? Ôtez moi d’un doute avez vous PERDU votre sans froid ? En vous engageant résolument dans la voie de l’affrontement, attitude que je ne m’explique vraiment pas, j’espère que ce n’est pas la voie du Suicide collectif ou encore celle de la recherche du Chaos NATIONAL sans garantie de succès.
Je suis très embarrassé franchement de ne pouvoir VOUS soutenir. Je ne peux que compatir.

Permettez moi de comprendre. Vous, les ténors représentant membres du MRC et associés avez contribué a la mise en place, la construction, l’édification voire le rayonnement international de ce régime. Vous avez également bénéficié de ses faveurs au moment où nous étions sur le terrain de la revendication citoyenne.
Ce n’est pas l’idée où même le désir de changer Paul Biya qui me dérange mais l’acharnement que vous y mettez, qui frise la passion au point de vous faire perdre tout sens de la stratégie. Deux petits points pour étayer mon propos.

1- pourquoi ce recrutement de mercenaires lors de la campagne électorale 2018, installant ainsi autour de votre candidat,des compatriotes n’ayant que peu où prou la connaissance du Parti et sa stratégie d’implantation?

2- AVEC le capital de sympathie engrangé lors de la campagne présidentielle pourquoi n’avoir pas misé sur les autres élections pour mieux asseoir cet appareil politique en renforçant sa position institutionnelle ? J’avoue que cela me laisse songeur au regard de l’armature intellectuel du Parti et me fait croire que CETTE élection n’était pas importante et ne constituait qu’un tremplin pour provoquer une crise post électorale, espérant faire tomber le vieux.

Le pouvoir exécutif à TOUT prix et à tous l4es prix. À défaut vous faites le “ça gate ça gâte”.

TEL SEMBLE ÊTRE AUJOURD’HUI LE LEITMOTIV. VOUS Surfez sur ce qui divise, pour semer le chaos. Ceci se voit dans l’equivoque que vous entretenez sur la question des revendications VIOLENTES de certaines personnes du Nord et du Sud-ouest, et même de l’amalgame volontaire entre cette crise et le fameux HOLD-UP qui ne mobilise pas grand monde.

L’attitude de la presse qui semble à votre solde et qui a introduit le concept fort controversé de faciès, dont vous vous faites l’écho dans cette “lettre â votre Communauté” qui vous disqualifiera si vous n’y prenez garde de la qualité d’homme d’État. Certaines personnes dans les réseaux sociaux, s’affichant COMME vos sympathisants jouent à fond sur la corde sensible des tribus confirmant ainsi les intentions peu saine pour notre pays. La division.

Ce n’est pas parce que je voudrais faire partir Paul Biya que je dois perdre toute raison.

Mon Cher Mota si je suis sorti de ma réserve ce n’est pas pour rompre l’Omerta. C’est par amitié pour toi.
Je pense pour le bien de notre pays que vous devez opérer un virage à 180°. vers l’apaisement général.

Pour ce qui me concerne, je plaide pour une amnistie générale.

Le COACH NATIONAL

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here