Home / POLITIQUE / Interview de Laurice Flore Fantchou l’épouse du détenu MRC Christian Marcel

Interview de Laurice Flore Fantchou l’épouse du détenu MRC Christian Marcel

Interview

LAURICE FLORE FANTCHOU
est
Face à KUISSU MEPHOU

Mme Fantchou est l’épouse du détenu MRC Christian Marcel. Nous sommes allés à sa rencontre.

La maison n’est pas du tout cachée. Dans l’arrondissement de Douala 3e, Laurice, l’épouse de Christian Marcel m’ouvre le portail. Nous montons et entrons dans l’appartement rangé propre.

Elle tient en main le nouveau né. Sereine, bien portante elle tient le coup. Mais ne décolère pas.

Elle découvre les facettes de la politique comprends mieux la donne et réalise ce que c’est une dictature !Je lui explique dans les détails les objectifs de ma visite et de l’interview.
Elle est d’avis et nous pouvons commencer.

Bonjour madame et merci de nous accueillir chez vous.

C’est moi qui vous remercie d’être venu prendre de nos nouvelles. C’est gentil

Comment vous vivez cette période ?

Difficile, très difficilement. Vivre avec votre conjoint et un matin on l’arrache aussi brutalement. Avec les enfants, le loyer et il a fait deux ans sans travail et à peine il en a trouvé et qu’on se stabilisait ceci arrive.

Est-ce que les enfants vous posent un problème particulier sur le plan psychologique?

Oui ils sont affectés, leur note ont baissé. Et l’ainée qui est très attaché à son papa le demande tout le temps. Et souhaite qu’on aille le voir à Yaoundé.

Comment vont les enfants ? Comment vivent-ils la situation ?

C’est très difficile. Ils le demandent surtout l’ainé Danielle qui le demande tout le temps. Elle était en congés chez sa tante et à son retour c’est papa papa il est où ? Elle me dit qu’il faut que nous allions à Yaoundé voir papa ! Tantôt elle me dit avoir prié pour papa.

Et quelle est votre réaction ?

Elle ne réponds pas…je sens l’émotion et passe à la question suivante.

Est-ce que vous avez le soutien de la famille, des amis ?

Oui oui j’ai leur soutien, sinon je ne tiendrais pas. Il n’a pas laissé de l’argent en partant.

Comment apprenez-vous son arrestation ?

En fait il partait en mission à Buea mais en raison des grèves. Il remet à plus tard. Le jour de son arrestation il est allé à leur siège à Bonanjo, il est banquier puis il est rentré a mangé.
Vers 16h30. Il me dit qu’il arrive.

Et vers 20h, 21h, 22h je ne le vois pas ! Je l’appelle le téléphone ne sonne pas. Je me dis peut être c’est la batterie. Le sommeil m’emporte. Mais je me réveille à 2h il n’est pas là et je panique. Car il ne reste pas tard dehors et il ne dort pas dehors.
Le lendemain matin je le rappel toujours rien. Et je la j’appelle sa grande sœur à PK 14 qui m’informe donc que des gens ont été arrêtés chez ALBERT Dzongang et que probablement s’il était là bas il aurait été arrêté. Sur ces entre faits, un avocat m’appelle pour m’informer qu’ils ont été kidnappé chez Albert Dzongang et conduit au GSO à Yaoundé. C’est comme cela que j’apprends son arrestation.

La tension artérielle est montée…

Oui j’étais stressée, scandalisée… je ne savais quoi faire ! En même temps on ne pouvait pas entrer en contact avec lui. En même temps je recevais beaucoup d’appels téléphoniques me disant de rester calme, que ca va aller. En fait mon mari demandait qu’on m’appelle pour me rassurer. Mais j’étais perdue!

Quel est votre sentiment par rapport à sa situation ?

Je ne sais quoi dire…ca ne va pas ! Je suis inquiète ! ça traine …je me dis pour une marche on va les libérer mais je suis dépassée…j’entends partout et dans les médias dire qu’ils n’ont rien fait de grave…

Est-ce que vous êtes rempli de haine par rapport au gouvernement ?

Bien sur bien sur ! Que tu sois là à te battre pour vivre et un matin on arrête ton mari dans un domicile privé sans une inculpation. Il n’a pas volé, il n’a pas marché, il n’a pas créé de scandales. J’ai des charges, un loyer, des enfants à nourrir. Je suis vraiment en colère contre eux.

Qu’est ce que vous pensez de son engagement politique ? Est ce que vous regrettez ? Est-ce que vous comprenez ?

Au départ je n’acceptais pas, je n’étais pas d’accord, je lui disais tu es trop jeune, ce n’est pas ton truc, ce n’est pas ton monde. Enfin je ne l’y voyais pas. Je trouvais ça mauvais au départ. Mais là je vous assure moi-même je vais l’encourager dans cet engagement ! C’est un peu trop ! Ils exagèrent.

Comment il va Christian Marcel ? Avez-vous de ses nouvelles ?

Je sais qu’il va bien. J’étais à Yaoundé je l’ai vu, il va bien, il a le moral. C’est ca le plus important.

Par contre sa mère ça très très mal. Je voudrais saluer son courage et lui témoigner mon affection. Lui demander d’être forte pour nous, pour Christian Marcel.

Quel est le regard de votre entourage par rapport à la situation ?

Il y en a qui juge. Ceux qui pensent qu’il n’aurait pas du s’engager et ceux qui pensent qu’il fait bien le Cameroun va mal et si son sacrifice peut sortir le Cameroun des abimes, qu’il le fasse.

Vous les proches, les parents, les conjoints pensez vous vous organisez ?

OUI nous y pensons, on est entrain de se mettre ensemble. Un collectif des épouses et parents des détenus est formé . Les stratégies de dénonciation s’affinent progressivement

Est-ce que vous ressentez de la solidarité de l’opinion publique du MRC ?

Oui oui ils se montrent présents. Ils montrent la solidarité qu’il y a entre eux..ils sont présents. Ça c’est le point positif !
Et c’est pour moi l’occasion de leur exprimer ma profonde gratitude.

Merci Madame pour votre courage et de m’avoir accueilli chez vous.

C’est moi qui vous remercie d’avoir pris de votre temps pour venir prendre de nos nouvelles. Merci.

Entretien réalisé par Gerard Philippe Kuissu Mephou

Douala, le 16 avril 2019

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14 /672 47 11 29

Mail : contact@lewouri.info

Facebook Comments

About Lewouri Info

Le Wouri Info Tel : (+237) 698 11 70 14

Check Also

Pour Fame Ndongo, Paul Biya a libéré Maurice Kamto par magnanimité

Le sous Secrétaire à la Communication du Comité Central du Rdpc, parti au pouvoir au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *