Home / POLITIQUE / Incidents de Nkondengui: Bruno Deffo condamne le gouvernement de Biya

Incidents de Nkondengui: Bruno Deffo condamne le gouvernement de Biya

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le président national du Modecna dénonce les abus et les tortures dont sont victimes les détenus au Cameroun. Voici le gros de ce communiqué:

 

COMMUNIQUE DE MODECNA

SUR LES ABUS, VIOLATIONS, ET TORTURES PERPETRES PAR LES SYSTEMES JUDICIAIRES ET PENITENTIAIRES AU CAMEROUN.

Le Mouvement Démocratique de Conscience Nationale-MODECNA, constate avec amertume et déception ce qui suit :

Sur le plan judiciaire :

Les arrestations arbitraires deviennent légion, de même que les détentions illégales. C’est le cas régulier des responsables et membres des partis politiques de l’opposition qui sont systématiquement arrêtés suite à des marches pacifiques, et illégalement emprisonnés pendant des semaines voire des mois sans aucun respect de la procédure prévue par la loi.

De plus ces arrestations se font dans la violence et les concernés subissent des tortures d’un autre âge. Ce qui est non conforme à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) qui est un des accords de l’ONU ratifié par le Cameroun ; et qui stipule en son article 9.1 que « nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ni exilé ».

Sur le plan pénitentiaire :

Alors que l’article 10 de la DUDH dit que : « toute personne privée de sa liberté est traitée avec humanité et avec le respect de la dignité inhérente à la personne humaine », au Cameroun les prisonniers sont dans « un enfer » et ils n’ont droit à aucune dignité.

Le cas du Vice-Président du MRC Monsieur Mamadou MOTA, de quelques autres membre de ce parti, et de certains « ambazoniens » est notoire. Alors que ces derniers ont fait une manifestation pacifique dans l’enceinte de la prison centrale de Nkondengui à Yaoundé pour réclamer l’application des procédures de la loi à leur endroit, c’est-à-dire être jugés, puis être condamnés ou relaxés ; comme c’est toujours le cas dans ce pays, on en a profité pour faire semer le désordre, la casse et les incendies dans l’enceinte de la prison par l’action des vrais brigands qui ont vandalisé, pillé et brulé des bâtiments : cellules, administration, bibliothèque etc… Tout ceci dans le but d’imputer le saccage du pénitencier aux membres du MRC, et par la suite les arrêter et les violenter.

D’ailleurs il nous revient que suite à ces tortures, le président Mamadou MOTA aurait eu des traumatismes dont un bras fracturé et le crane défoncé.

La DUDH dit en son article9.9 ceci : «  la détention des personnes qui attendent de passer en jugement ne doit pas être de règle… ».

 

Face à tout ceci, le MODECNA

  • Dénonce toutes ces situations iniques et malencontreuses
  • S’insurge contre tous ces abus de pouvoir, toutes ces tracasseries judiciaires, et toutes ces horreurs vécues dans nos prisons.
  • Recommande à tous ceux qui sont chargés de la justice et des personnes privées de leur liberté, de faire et de bien faire uniquement leur travail, et dans le cas contraire, ils devraient assumer totalement les conséquences de leurs actes.
  • En appelle aux organisations nationales et internationales des droits de l’homme, de procéder aux investigations qui s’imposent et faire écho à ces tristes et macabres situations.
  • Condamne le Gouvernement du Cameroun et en particulier le Ministre de la Justice pour ses allégations non conformes suite aux incidents de Nkondengui (en référence sa lettre au SGPR en date du 26/07/2019).
  • Demande au peuple camerounais de prendre conscience des pièges tendus par le parti au pouvoir qui veut par tous les moyens voire au prix de beaucoup de sang versé, se maintenir au pouvoir.
  • Demande au peuple camerounais de dénoncer unanimement ces pratiques car nul n’est à l’abri d’un tel sort.

 

Fait à Douala le 27 Juillet 2019

Signé Monsieur Bruno DEFFO

 

Président National du MODECNA.

 

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14

Facebook Comments

About Lewouri Info

Le Wouri Info Tel : (+237) 698 11 70 14

Check Also

Municipales et législatives 2020: L’Ufdc en ordre de bataille à Douala 4e

Me Sylvain Mongang, patron politique de l’Union des Forces Démocratiques du Cameroun dans le littoral, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *