Home / IDEES / Est ce que le MRC était informé de l’intervention de la BAS à l’ambassade du Cameroun en France ?

Est ce que le MRC était informé de l’intervention de la BAS à l’ambassade du Cameroun en France ?

Lorsque Paul Éric Kingue a fait son come out, le 24 Janvier, c’est à dire deux jours avant les marches du MRC et l’intrusion de la BAS dans les ambassades à l’étranger, les esprits éclairés ont compris qu’un gros amateur venait de pondre une missile. Kamto devait décliner sa responsabilité de façon officielle sur ces déclarations. Mais il est resté calme, espérant sûrement en discuter en interne. Mais c’était une erreur.

En effet, Paul Éric Kingue dit le 21 Octobre 2019, soit un jour avant la proclamation des résultats par le conseil constitutionnel, ils ont tenu une réunion au sein du siège du MRC à Yaoundé. Au cours de cette réunion dont ont pris part 38 personnes, 37 personnes étaient d’accord pour les points suivants :

1- Kamto devait nommer un gouvernement réduit avec des ministres.

2- Ils devaient nommer des ambassadeurs.

3- Kingue, lui, devait se charger de travailler avec la diaspora pour déloger nos ambassadeurs actuelles afin d’installer ceux nommer par Kamto.

4- ils devaient se trouver un hôtel à Yaoundé et créer leur nouveau palais.

Ça c’est ce que Paul Éric Kingue, le directeur de campagne de Maurice Kamto a dit. Et selon lui toujours, 37 personnes sur 38 étaient d’accord pour ce plan. Mais il ne dit pas qui n’était pas d’accord.

Cependant, 4 jours plus tard, Penda Ekoka l’appelle, et l’invite à se joindre à lui et à Alain Fogue pour travailler sur le plan de résistance. Paul Éric se sent insultés et se met en retrait.

Après ces propos, deux jours plus tard, le MRC organise une marche au cours de laquelle leurs membres sont traités de façon inhumaine. Ils accusent le gouvernement d’avoir tiré à balles réelles. Ce que ces derniers contestent. Mais, les choses se corsent lorsque l’ambassade du Cameroun en France est attaquée par des camerounais de la diaspora qui ne se cachent pas.

Parmis eux, il y a des noms que Paul Éric Kingue a prononcé. ” Lorsque je vois ces gars déterminé, je savais qu’ils étaient capables de déloger ces ambassadeurs.” Ça c’est Paul Éric Kingue qui le dit sur radio campus je crois.

1- Est ce que le MRC était informé de l’intervention de la BAS à l’ambassade du Cameroun en France ?

2- Est-ce que la police a réellement tiré à balles réelles sur maître Ndoki et Célestin Djamen ?

Ces deux questions, les camerounais doivent trouver des réponses claires. Et ce, sans s’énerver et sans discrimination ou arrière pensées.

Les faits semblent trop justes pour s’inscrire dans les erreurs et la spontanéité. Du côté de l’ambassade, les éléments emportés posent des questions de fond. Le remplacement de la photo de Paul Biya par celle de Kamto ne facilitent pas les choses également.

Du côté de maître Ndoki et Célestin Djamen, l’absence de toutes vidéos au moment des faits n’aide pas à comprendre. Comment personne n’a pu filmer les circonstances chaudes de cette marche et de ces moments de tirs où ces deux tombent ?

Il faut rester lucide. Sans injures. Si vous allez dans les rues, vous saurez que les camerounais dans leurs grandes majorités sont réfractaires à ce comportement barbares qu’affichent nos forces de l’ordre. Cependant, cette même population a aussi déjà acquis, dans sa grande majorité également, que les agissements du MRC tendent parfois à la manipulation et à l’instrumentalisation des masses. Tout cela n’aide pas notre démocratie.

Ces faits ont conduit à l’arrestation de près de 200 membres du MRC selon leurs chiffres. Et c’est à ce niveau qu’intervient réellement le deux poids deux mesures. Car, il n’est pas utile d’arrêter qui ce soit tant que les deux questions suscités ne sont pas répondu. À savoir : Le MRC était il informé de l’attaque de l’ambassade ? La police a t’elle tiré sur l’autre Ndoki et Célestin Djamen ?

En conséquence, pour faire la justice, il faut les libérer afin d’établir les responsabilités dans l’équilibre.

César Tchoffo: contributeur lewouri.info

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14 

Mail : contact@lewouri.info

Facebook Comments

About Lewouri Info

Le Wouri Info Tel : (+237) 698 11 70 14

Check Also

Maurice Kamto annonce qu’il a gagné les élections de 2025 … Mais il se trompe

Certains ont estimé, que le leader du MRC ne devait pas s’exprimer comme il l’a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *