Home SPORTS Élections Fecafoot: quand Seidou Njoya tente d’approcher les arbitres de la Cca

Élections Fecafoot: quand Seidou Njoya tente d’approcher les arbitres de la Cca

122
0

Le lundi 11 mars 2019, après de houleux débats au fond dans l’affaire qui oppose la Fecafoot à plus de 110 clubs qui exigent l’annulation de l’ensemble du processus électoral ayant conduit Seidou Mbombo Njoya à la tête de la Fédération camerounaise de football, la CCA du CNOSC à mis l’affaire en délibéré avec une sentence à rendre le 27 mars prochain.

Sauf que, depuis lundi dernier, Seidou Njoya dont le trône est fortement menacé par le verdict à venir, ne ménage aucun effort pour tenter de soudoyer les arbitres de cette affaire. De source très proche du dossier, le fils du Sultan promettrait une importante somme d’argent à quiconque lui permettrait de “toucher” directement les membres de la formation arbitrale.

Kalkaba Malboum, président du CNOSC et ami du papa de Seidou Njoya, aurait été approché mais aurait déclaré qu’il ne compte pas se mêler de cette histoire qui ressemble à s’y méprendre à celle de Tombi À Roko qui lui avait valu une sortie malheureuse et donc de violentes critiques. Ce d’autant plus que d’après nos sources, le président de CCA, Joseph Marie Bipoun Woum, par ailleurs membre du Conseil constitutionnel, dit suivre ce dossier de près et attache du prix à ce que le droit et rien que le droit soit dit dans cette affaire. Et ce ne sont pas quelques articles au vitriol contre lui dans certains quotidiens locaux, commandés récemment par l’exécutif actuel de la Fecafoot, qui pourraient y changer quelque chose.


En plus de la somme d’argent promise au facilitateur qui le mettrait en contact direct avec les arbitres, le président de la Fecafoot promet de “casquer” pour amener les arbitres à prendre une décision à son avantage.


Mais il est difficile d’imaginer la formation arbitrale tordre le droit pour une affaire d’argent. De plus, s’il ny avait qu’un seul chef d’accusation, la magouille aurait peut-être une chance d’aboutir. Mais avec les 6 griefs relevés par l’ACFAC et dont chacun annule l’ensemble du processus électoral, les arbitres auront bien du mal à trouver des arguments pour donner raison à la Fecafoot de Seidou Njoya.

Un article de Steve Djouguela

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14 /672 47 11 29

Mail : contact@lewouri.info

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here