Home / MUNICIPALES ET LEGISLATIVES / Douala 3e – Vincent Ngambou étale les frasques du Maire kwapnang

Douala 3e – Vincent Ngambou étale les frasques du Maire kwapnang

Vincent Ngambou, conseiller municipal a Douala 3e n’est pas allé du dos de la cuillère, pour fustiger avec force la gestion calamiteuse de cette municipalité durant ces 06 dernières années par l’exécutif Communal sortant.

A l’ouverture des travaux de la session ordinaire du conseil municipal consacrée à l’examen et au vote du budget 2020 , L’ homme politique a annoncé les couleurs dès sa première prise de parole en dénonçant ouvertement la supercherie de cet exécutif municipal qui selon lui a lamentablement échoué au regard des multiples problèmes , auxquels font face au quotidien les populations de cet arrondissement.

L’élu local Rdpc, et non moins secrétaire général de la section Rdpc Wouri 3 se dit très déçu par le maigre bilan que semble présenté le Maire job Théophile Kwapnang. Vincent Ngambou parle d’un mandat cauchemardesque qui n’a véritablement pas contribué à l’amélioration optimale des conditions de vies des populations. Face à la presse, il a été quasiment dur à l’égard du chef de l’exécutif Communal de Douala 3e. D’après ses déclarations assez fracassantes, le Maire a effectué 41 voyages à l’étranger durant cette mandature qui va bientôt s’achevée.

 Des voyages luxueux, qui visiblement n’ont rien apporté à la commune selon Vincent Ngambou .le responsable local du Rdpc à Wouri 3 déplore le flou persistant entretenu par le Maire autour de ces périples fantaisistes hors du pays. Car aucun compte rendu n’a jamais été fait au sujet de ces voyages à l’étranger, encore moins les retombées qui devraient sans doute impacter sur le vécu quotidien des habitants de ladite localité. ” Nous comprenons que des gens sont venus à la Mairie se faire une santé financière parce que c’est une vache à lait…ils profitent de l’opportunité du fait de leur statut de Maire pour effectuer des voyages à l’étranger avec un budget puisé dans les caisses de l’État.” dénonce cet adversaire politique visiblement bien courroucé.

Autre frasque dévoilée, c’est l’absence totale du bilan des activités des grands conseillers siégeant à la communauté urbaine de Douala. Sachant que cette superstructure alloue chaque année un budget au sein de ses différents démembrements que sont les communes. Le conseiller municipal Vincent Ngambou se dit déterminé à mettre un terme à ce qu’il qualifie de gabegie financière à travers le double scrutin local annoncé pour le 09 Février prochain. Ces accusations portées à l’égard du Maire sont considérées par les proches du concerné comme de l’acharnement teintées de mauvaise foi.

Au sein du Mrc, les critiques vont aussi bon train quant à la gestion de cette municipalité. Le conseiller municipal du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun Sepo Julins attend toujours les réalisations de la CUD au profit de cette commune, bien qu’on soit au crépuscule du mandat .Il estime que l’exécutif Communal a roulé les populations dans la farine durant cette mandature. De l’avis de ce cadre politique, les budgets qui ont été votés ces dernières années n’ont jamais été réalistes.

 ” C’est du pipo … à chaque fois il pompe le budget tout en sachant qu’il sera impossible d’atteindre l’objectif escompté… on n’est pas réaliste dans l’élaboration du budget ” regrette le conseiller municipal Sepo. Il dénonce aussi une masse salariale qui s’apparente à un détournement de fonds.

Séance plénière de la session ordinaire

A l’occasion de cette session plénière ordinaire du conseil municipal, le budget a été voté et adopté conformément au classicisme des finances publiques. Il s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de Trois milliards cinq cents cinquante millions ( 3.550.000.000.) francs CFA. Les recettes de fonctionnement sont de l’ordre de trois milliards deux cent cinquante quatre millions deux cent vingt- deux mille trois cent( 3.254.222.300)francs CFA soit un ratio de 91,66% par rapport aux prévisions globales.

Quant aux recettes d’investissement , elles s’élèvent à deux cent quatre vingt quinze millions sept cent soixante dix sept mille sept cent (295.777.700) Francs CFA, soit un ratio de 8,33% par rapport aux prévisions totales et sont composées essentiellement des subventions d’équipement et la dotation générale de la décentralisation pour l’investissement.

A l’analyse, il en ressort que ce budget est sensiblement en hausse par rapport à l’exercice qui s’achève qui etait de deux milliards huit cent quarante- quatre millions (2.844.000.000.) francs CFA. Cette légère augmentation vise simplement à arrimer le budget aux nouvelles donnes de la décentralisation et surtout aux nouvelles exigences de la comptabilité publique des collectivités territoriales décentralisées en l’arrimant au logiciel Simba selon le Maire kwapnang. Le 1er magistrat municipal entend faire de Douala 3e, une commune moderne socle du vivre ensemble où il y fait bon vivre pour tous. Tout comme il déclarera que l’aménagement des routes constituera l’une des priorités de l’exécutif Communal dès l’exercice 2020 si et seulement si les populations leur font encore
confiance.

Au terme des travaux, la représentante de l’autorité de tutelle à formulé une série de recommandations à l’endroit de cet exécutif municipal. Notamment la lutte acharnée contre le désordre urbain. Il doit également mettre un accent particulier sur la gestion optimale des ressources transférées par l’État surtout en cette veille d’accélération du processus de la décentralisation dans notre pays.


Didier kieretu : lewouri.info

Facebook Comments

About Lewouri Info

Le Wouri Info Tel : (+237) 698 11 70 14

Check Also

Joseph Antoine Bell : « je ne crois pas que le Ballon d’Or soit réservé, de nos jours, à une race… »

L’ancien lion indomptable vient de faire cette déclaration sur son compte Facebook. Le magazine France …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *