Home PRESIDENTIELLE 2018 Dieudonné ESSOMBA:”Le problème fondamental du Cameroun n’est pas les césariennes”

Dieudonné ESSOMBA:”Le problème fondamental du Cameroun n’est pas les césariennes”

82
0

Le problème fondamental du Cameroun n’est pas les routes, les écoles, l’emploi ou les césariennes. Le problème du Cameroun est simple : les 4.500 Milliards du budget, collectées sur tous les Camerounais et appartenant à tous

C’est cet argent qui est le problème, car c’est à travers cet argent que se fait tout le reste. La gouvernance de l’Etat se réduit en effet à la manière de gérer cet argent, à travers les modalités de distribution des avantages qui en sont issus aux secteurs, aux régions et aux segments sociaux et sociologiques.

Le choix des modalités de gestion de cet argent traduit exactement ce que les candidats ont dans leur âme. Si on prend le RDPC, son appel névrotique à l’unité nationale masque en réalité ce désir âpre et féroce de continuer à gérer cet argent seul à Yaoundé, à travers une petite équipe de copains, qui distribue ce qu’elle veut, au moment où elle veut,à qui elle veut, pour réclamer des messes d’action de grâce.

La construction d’une école n’est plus l’utilisation des 4.500 Milliards appartenant à tous les Camerounais, mais un don gracieux du Gouvernement à qui on doit organiser des messes d’action de grâce !

Or, il n’y a aucun amour du Cameroun, aucun désir de l’unité dans ces simagrées, mais l’instrumentalisation de ces valeurs positives, par la manipulation le battage idéologique dans le but de gérer librement ces 4.500 Milliards.

D’autres candidats qui s’opposent à Biya viennent jouer les Messies, promettant tout et rien : « je vais vous construire les routes et les Universités, je vais rendre la santé gratuite… etc. »

Ils vont faire ça avec quoi ? Avec leur argent ou avec une puissance magique ? En réalité, cette démarche n’est qu’une ruse diabolique pour mettre la main sur cette cagnotte, et faire du Biya à la place de Biya.

Le seul qui tient le seul langage de vérité est bel et bien OSIH. Il dit clairement que l’Etat doit être organisé en plusieurs pôles autonomes qui doivent gérer cet argent, chaque pole étant spécialisé dans ses missions et gérant els ressources conséquentes

Son programme est clair : sitôt au pouvoir, dans les 4.500 Milliards, chaque commune devra bénéficier de 1 milliard, soit 360 Milliards, et chaque Etat fédéré de 50 Milliards, soit 500 Milliards.
Soit un montant de 850 Milliards représentant 20% du budget qui échapperont à la bureaucratie centrale et seront contrôlés par d’autres pôles de décision.

Il reste entendu que ces transferts augmenteront au fur et à mesure que les Etats Fédérés assoiront leurs administrations et leurs capacités.

C’est vers cela qu’il faut résolument aller.

Il faut voter OSIH.

Dieudonné ESSOMBA

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14  Mail : contact@lewouri.info

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here