Home AFRIQUE Dieudonné ESSOMBA:”le CFA est incontestablement une entrave à notre évolution”

Dieudonné ESSOMBA:”le CFA est incontestablement une entrave à notre évolution”

77
0

Ceux qui ont suivi l’émission « Club d’Elites » Dimanche passé ont vu le débat qui s’est engagé entre le Pr NGOA TABI de l’Université de Yaoundé II et moi.

Les responsables de la chaine ont remis ça pour aujourd’hui, à l’émission DECRYPTAGE. Vous serez bien édifiés sur la problématique du CFA et de la monnaie binaire.

Ma position a toujours été claire : le CFA est incontestablement une entrave à notre évolution et nous sommes majoritairement d’accord là-dessus. Mais nous divergeons sur les solutions à prendre.

Pour certains, il faut en sortir. Soit pour créer une monnaie nationale, ce qui en réalité ne nous apporterait absolument rien, puisque de telles monnaies n’ont eu aucun impact ailleurs en Afrique Noire. Soit pour créer une monnaie régionale, voire continentale, ce qui est impossible dans la pratique, en raison de l’absence de convergence de ces économies.

La solution que j’ai toujours proposée est de garder le CFA tel qu’il est pour sa stabilité et sa fiabilité, ainsi que son dispositif technique très structuré, mais de lui adjoindre une seconde monnaie qui va donner au système monétaire la flexibilité que lui interdit le CFA.

Notons que c’est une solution de court terme qui est très facile à mettre en œuvre, puisque le Cameroun peut la mettre en œuvre en 2 jours seulement, sans coût et sans avoir besoin de recourir à d’interminables négociations avec des pays étrangers. Face au chômage et à la misère ambiante, on ne va pas attendre on ne sait combien de siècles encore pour appliquer ce que les autres proposent.

Qu’est ce que la Monnaie binaire ? Tout le monde connait des bons de carburant. Ce que nous proposons, c’est de créer des bons qui ne se limitent plus au carburant, mais s’étendent à tous les biens locaux, y compris l’impôt. Quand vous avez un tel bon, vous pouvez acheter le ciment local, les tôles, la bière, l’huile, la scolarité dans les Lycées et les Universités, les frais d’hospitalisation, etc.

Naturellement, ces bons se présenteront avec les mêmes coupons que le CFA.
Ce sont ces bons qu’on appelle « monnaie locale ». L’ensemble formé par le CFA et ces bons est la Monnaie Binaire.

Pour que l’émission de ces bons soit rationnelle, ils sont par définition des OBLIGATIONS DU TRESOR. Cela signifie que chaque bon porte une échéance où l’Etat doit le remplacer par sa valeur faciale en CFA.

L’Etat doit donc les émettre de façon qu’ils circulent vite, ce qui augmente la production locale, tout en le libérant des dettes en CFA, car ils finissent par atterrir au Trésor.

L’Etat n’a donc plus qu’à répéter l’opération.

Qu’arrive-t-il si l’Etat veut jouer au petit malin en émettant trop de bons? Il va se retrouver d‘office surendetté en CFA !

Ce modèle, appelé Monnaie-Trésor, est très efficace et c’est ce qu’il faut maintenant instaurer au Cameroun. Maintenant, pas demain !

Le reste qu’on vous propose-là, c’est peut-être bon pour les siècles futures, mais c’est la Monnaie-Trésor qui résout aujourd’hui les problèmes d’aujourd’hui.

nti Dieudonné ESSOMBA

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14 

Mail : contact@lewouri.info

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here