Home ECONOMIE Cud : les délégués du personnel licenciés envisagent des actions fortes...

Cud : les délégués du personnel licenciés envisagent des actions fortes contre Fritz Ntonè Ntonè dans les prochains jours

277
0

Affirmation a été faite ce mardi 22 janvier 2019 à Douala. C’était lors d’un point de presse donné par le Syndicat Départemental des Travailleurs des Communes du Wouri (Sdtcw).

C’est la bourse de travail située à Mboppi dans le 2ème arrondissement de Douala qui a servi de cadre à cette importante conférence de presse ce mardi 22 janvier 2019. Une initiative de Ernest Ebongo, président du Sdtcw. Il est question ici, de tabler sur la suspension des 10 délégués du personnel de la communauté urbaine de Douala (Cud). En effet, c’est depuis 21 mois que ces travailleurs souffrent le martyr parce que suspendus par Fritz Ntonne Ntone, le magistrat municipal de la capitale économique.

Pendant une heure de temps, Ernest Ebongo n’est pas allé par quatre chemins pour décrire la situation alarmante des grévistes, “l’objectif de ce point de presse est    d’informer l’opinion nationale et internationale que les  délégués n’ont toujours pas réintégrés  leur travail et que ces derniers croupissent dans la misère et bénéficient ainsi de la solidarité des âmes sensibles, depuis leurs suspensions et que leurs enfants n’ont pas retrouvé le chemin de l’école par manque de moyens“, a-t-il décrit.

De son coté,  Samuel Sosso, le porte-parole des délégués du personnel et  par ailleurs, secrétaire chargé des affaires juridiques aux contentieux,  a fait savoir que, “la suspension de salaire d’un travailleur est une violation flagrante de ses droits et surtout que le délégué  du gouvernement  n’avait pas qualité de suspendre le salaire d’un travailleur car ne relevant pas de sa compétence“.

Pour mémoire, les dix délégués du personnel avaient été accusés en avril 2017, d’avoir organiser un grève et suspendus de leurs fonctions avant d’être licenciés, sur décision du délégué du gouvernement près de la CUD. Ce dernier en était arrivé-là après un refus de la délégation du Travail pour le Littoral et le ministère du Travail et de la Sécurité sociale de prononcer le renvoi de ces employés. Depuis lors, les dix délégués ont multiplié  des grèves de la faim pour protester contre leur sort. Cette longue démarche aboutira à une notification de plus du délégué/C U.D  au niveau de la cour arbitrale le 27 décembre 2018 et renvoyée ce jeudi 24 janvier 2019. Ernest Ebongo et ses paires espèrent une décision juste ce jour  là, si non d’autres actions plus fortes auront lieu.

Robert Tang: lewouri.info

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14 

Mail : contact@lewouri.info

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here