Home / IDEES / Crise Anglophone: “n’achevez” pas le Cameroun

Crise Anglophone: “n’achevez” pas le Cameroun

Qu’il me soit permis d’entrée de jeu de rappeler à la mémoire amnésique que le Cameroun, sous l’égide du président PAUL BIYA, est venu à bout du NIGERIA dans le conflit qui l’opposait à ce grand pays d’Afrique sur la presqu’île de BAKASSI, par VOIE DIPLOMATIQUE.

Retenez-le bien, par VOIE DIPLOMATIQUE!

Ce fut incontestablement un fait inédit dans l’histoire des conflits inter-nations.  Cet acte avait été salué à l’international, créditant le locataire d’Etoudi d’une réputation d’homme de paix.

Un homme qui avait préféré la diplomatie là où plusieurs auraient opté sans complaisance pour les ARMES ET LE BAIN DE SANG, au nom de l’insolente richesse pétrolière que regorge la presqu’île de BAKASSI.

C’est dans cette voie, celle du recours au dialogue et à la diplomatie qu’il faudrait davantage encourager PAUL BIYA aujourd’hui, surtout qu’il s’agit d’un désaccord désormais POLITIQUE entre lui et ses compatriotes anglophones.

POURQUOI devrait-il préconiser et persister dans la voie pacifique avec des ÉTRANGERS NIGÉRIANS, mais pas avec ses propres compatriotes devenus des extrémistes de circonstance pour certains, et par la force des choses pour d’autres ?

ATTENTION, ATTENTION!

A ceux qui profèrent encore des discours martiaux de grande amplitude, sachez que le Cameroun est en difficulté sur la scène internationale. C’est un fait et il faut le reconnaître.

A cet effet, toute nouvelle option militaire drastique officiellement décrétée par le Chef de l’État dans le cadre de la crise anglophone, viendrait à précipiter inéluctablement la chute brutale du régime de Yaoundé, avec toute conséquence inhérente.

Les premiers coups de canon de l’armée camerounaise n’auront pas fini de résonner que la foudre internationale se serait fatalement abattue sur Yaoundé.

ATTENTION, ATTENTION!

Ceux qui prennent donc pour exemple le MASSACRE atroce de la rébellion sécessionniste aux États-Unis (1861-1865) pour maquiller un chauvinisme mal orienté n’aideraient en rien le Cameroun, car le pays a mieux à proposer dans cette crise.

POURQUOI faut-il toujours copier les mauvais exemples ?

C’est nettement mieux pour ce cher et beau pays, aujourd’hui logé au creux de la vague, de sortir la tête de l’eau en évitant les options suicidaires pour tout un peuple.

QUE DIEU BÉNISSE LE CAMEROUN.

Njiki Fandono:journaliste, contributeur de lewouri.info

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14 /672 47 11 29

Mail : contact@lewouri.info

 
Facebook Comments

About Lewouri Info

Le Wouri Info Tel : (+237) 698 11 70 14

Check Also

Père Lado : « C’est au peuple camerounais que Paul Biya doit rendre compte, pas à Macron »

L’actualité camerounaise de cette semaine a été marquée, entre autres, par le voyage du chef …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *