Home PRESIDENTIELLE 2018 Comment Kamto a pu faire d’une coqueluche, comme Kingue, son...

Comment Kamto a pu faire d’une coqueluche, comme Kingue, son directeur de campagne ?

1328
0

C’est dire que ce pays fonctionne à l’envers. Posez cette question à tout adorateur de Kamto et il va vous injurier. Mais pour les experts en ressources humaines, cela s’appelle allégorie. On parle d’allégories en RH lorsque vos choix ne reposent sur aucun critère et aucune stratégie exploitable.

C’est un peu comme un père de famille polygamie qui veut se trouver un successeur. Au lieu de choisir l’enfant qui se rapproche le plus de ses valeurs, il choisit plutôt celui des enfants de la première femme se rapproche le plus de ses valeurs.

La conséquence directe est qu’il choisisse un successeur par clientélisme et non par conviction. C’est un peu comme lors d’un recrutement vous avez le choix entre le têtu fils de votre ami et l’assidu fils d’un pauvre qui ne parle pas la même langue que vous. Vous faites le choix du fils de votre ami. Par la suite il trahit tous les secrets professionnels de l’entreprise. Car dit-il, vous ne pouvez rien lui faire. Zéro éthique, zéro morale. Est ce que Maurice Kamto, homme de paix, comme il aime lui-même le dire peut nous expliquer ses critères de choix pour les membres de son équipe ?

Le problème c’est qu’il arrive quand-même un jour où votre entreprise ou votre famille commence à avoir des problèmes justement à cause de vos mauvais choix. Si non, comment pouvez vous expliquer que le grand professeur, Maurice Kamto, a choisi pour directeur de campagne, pas les moindre, un monsieur qui est incapable de garder un secret d’équipe pendant deux heures ?

C’est une aberration quoi! Ce n’est même pas le caractère troublant de ses révélations qui dérangent – tant s’en faut. Mais c’est la lucidité et la maladresse avec laquelle il les étale fièrement. Mais comment des gens pareilles ont pu nous faire croire qu’ils voulaient le changement dans ce pays? Ateba Eyene, paix à son âme, disait qu’on ne peut pas faire la politique avec la frustration et avoir de bons résultats. Il est temps de commencer à réfléchir sur la profondeur de ses paroles.

Après vous entendez les mêmes dire : ” il n’y aura jamais de séparation entre moi et le professeur. Tout comme moi, il est un homme du changement.” Vraiment ! C’est cela qui tue le leadership Camerounais. Incapable de se mettre ensemble et croire au même rêve. Dans cette phrase on voit clairement que Paul Éric Kingue se met sur le même diapason que le professeur. Cette seule phrase remet en question cette prétendu bonne collaboration qui existerait. C’est de très mauvais enseignements pour l’avenir de ce pays. Les intérêts personnels, rien que cela compte. Il n’a même pas pu se mettre dans l’ombre de son leader pour trois jours. Et ça s’appelle politicien. Qu’est ce que vous reprochez donc à Jean De Dieu MoMo?

César Tchoffo: contributeur lewouri.info

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Tel: 00 698 11 70 14

Mail: contact@lewouri.info

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here