Home PRESIDENTIELLE 2018 Claude Wilfried:”Un succès sans souffrance est un succès suspect”

Claude Wilfried:”Un succès sans souffrance est un succès suspect”

12 min read
0
0
79

N’ABANDONNE JAMAIS TES RÊVES

Dans 24 heures, je quitterai le Cameroun pour d’autres cieux. Je ne suis pas encore le vieux sage du village qui distille des conseils d’adieu à la postérité, mais je pense pouvoir (re) prodiguer celui-ci à qui veut l’entendre :

« N’ABANDONNE JAMAIS TES RÊVES »

N’aies pas peur de prendre des risques pour tes projets. Ne crains pas de briser des barrières pour réaliser tes rêves. Ne sois pas effrayé par l’inconnu . L’inconnu est une chance, une opportunité, et non le piège à serpents tant redouté.
C’est comme un terrain inexploré à conquérir, un désert vague à faire fleurir. Et si tu penses que tu as des choses à apporter à ce monde, alors vas-y, fonce. Ne te poses pas de questions, et fais ce que tu penses que tu dois faire.

Ne sois intimidé par rien, et surtout pas par les difficultés. Car les difficultés sont la preuve que tu es sur la bonne voie. Un succès sans souffrance est un succès suspect. Quand on veut réaliser de grandes choses, on rencontre de l’adversité, beaucoup d’adversité, énormément d’adversité. Tellement d’adversité qu’on pourrait finir par en perdre la tête. C’est ainsi que les choses sont faites.

Car tu ne veux pas ressembler à la masse, et ça fait de toi quelqu’un de bizarre. Tout le monde te prendra pour un fou. On te demandera pourquoi tu veux faire cela, pourquoi tu ne fais pas comme tout le monde. On te dira que ça ne marchera pas, et que même si ça devait marcher, ce n’est certainement pas quelqu’un comme toi qui pourras réaliser pareille prouesse.

Mais la seule condition pour que ça marche, c’est que tu croies toi-même en toi. Car si tu finis par abandonner, tu auras donné raison à tes adversaires. Tu auras confirmé ce qu’ils te disaient, à savoir : “Tu n’y arriveras jamais!”.
Alors il faut que tu te fasses confiance; il te faut avoir foi en tes capacités. Tu es l’ingrédient essentiel dans la sauce de tes ambitions. Et tes résultats seront ton meilleur argument. Car si ce que tu fais finit par aboutir, si ton projet finit par voir le jour, tu n’auras plus besoin de leur répondre. Ils verront tes réalisations de leurs yeux, et leurs yeux témoigneront de ta détermination.

Par contre …

Si tu as peur d’oser, si tu fais comme les autres, alors tu ne sortiras jamais du lot. Tu ressembleras aux autres et, pire encore, tes journées se ressembleront toutes. Tu feras chaque jour sans cesse la même chose : tu répéteras chaque matin les mêmes gestes et opèreras chaque soir les mêmes rituels. Il n’y aura alors aucune différence entre toi et une bête vulgaire.

Les animaux n’ont pas de projets : ils se lèvent, grognent, miaulent, aboient, croassent, rugissent, mangent, boivent, s’accouplent, s’endorment, se relèvent, et ainsi de suite jusqu’à la mort. Mais toi….
Toi l’humain, dois dessiner une trace de ton passage sur Terre. Tu as le devoir de partir en ayant laissé quelque chose qui n’existait pas à ta naissance. C’est ainsi que l’Histoire gravera ton nom sur ses tablettes à tout jamais.

Il est certain que tu as du talent dans au moins un domaine, ou même beaucoup de talent dans plusieurs domaines. Ce qui t’empêche d’avancer et de les utiliser comme tu devrais, ce n’est pas le manque d’occasions, mais la peur de l’avis des autres. Tu t’inquiètes de ce qu’on pensera de toi. Tu sais que ton père, ta mère, tes frères et même tes enfants seront tes pires obstacles dans cette voie atypique. Ils tenteront de te décourager, ils te diront que c’est dangereux, que personne n’a jamais réussi ça, et que tu ne seras surtout pas le premier. Alors le bout de ton tunnel te semble bien loin, et tu fais le choix de la même vie monotone que ceux qui ne te comprennent pas.

Ce n’est pas parce que ça prend du temps que ça ne marchera pas. La vie n’est pas une course de vitesse. Quand on fait 1000 km à pied, ce n’est pas parce qu’on y passe 100 jours de marche qu’on n’arrivera pas à destination. Même si tu tombes, même si tu connais des échecs, l’important est de te redresser et de reprendre la marche. Parce que l’échec n’existe pas. On n’échoue jamais, on apprend; on mûrit.

Si le monde est ce qu’il est aujourd’hui, si nous avons toutes ces innovations technologiques, littéraires. scientifiques et historiques, c’est parce qu’à des moments divers de l’ère humaine, des hommes et femmes ont choisi d’être fous. Ils ont choisi de prendre des risques et d’oser, parfois au péril de leur vie, afin de découvrir et de connaître ce que l’humanité ne savait et ne possédait pas.

Et aujourd’hui, beaucoup de ces innovations facilitent ton quotidien (Voiture, ascenseur, connaissances astronomiques, téléphone, GPS, micro-ondes, matelas, organisation sociale, écriture, etc… ) A ton tour de te demander ce que tu veux/ peux faire pour les générations à venir. Sinon, tu n’auras rien remboursé à cette vie et à ce monde qui t’a pourtant tout donné.

Or, la bonne nouvelle, c’est que tu possèdes en toi des capacités exceptionnelles dont tu ne soupçonnes même pas l’existence. Et si tu penses ne pas savoir quel est ton talent, demande-toi plutôt ce que tu as déjà essayé de faire et qui n’a pas marché. Tu verras alors qu’en réalité, tu n’as pas tant essayé que ça.

Ekanga E. Claude Wilfried

(Un jour, je me suis dit : “Rien, rien, ni personne, ne pourra contenir mon audace. Et c’est dans cet esprit que je suis venu battre campagne. C’était ça mon code secret, mon mot de passe.

Est-ce que toi aussi, tu te sens à même de te dire la même chose?)

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Facebook Comments
Load More Related Articles
Load More By lewouri
Load More In PRESIDENTIELLE 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Felix Tshisekedi ne reconnait pas Martin Fayulu il retire sa signature

« Je me suis rendu compte que l’acte que vous avons posé à Genève n’a pas été compris par …