Home IDEES Can 2019, L’humiliation

Can 2019, L’humiliation

6
0

Can 2019, L’humiliation

Le Maroc aura été d’une hypocrisie criarde dans ce jeu du chat et de la souris pour humilier le Cameroun

Cela nous arrive de partout:
En début de semaine, la Confédération africaine de football, a déclaré que le deuxième club qui devait représenter le Cameroun à la compétition des clubs vainqueurs de coupe était « forfait ».

Le motif nous est familier: la présidence de la République n’a pas pu dégager 4heures de temps depuis septembre dernier, afin que le chef de l’Etat aille présider la finale de la coupe du Cameroun, afin que la Fecafoot envoie dans les délais, les noms des compétiteurs, pour que l’instance faîtière du football sur le continent, établisse les combinaisons de sa compétition. En plus de l’humiliation que le Cameroun subi, la Fecafoot devra à supporter de lourdes amendes.

Nous n’avions pas encore ruminé cette humiliation que la justice égyptienne condamne par complaisance un des valeureux fils du Cameroun, Issa Hayatou, ancien président de la CAF pour avoir bien fait son travail, en octroyant dans les normes, un contrat d’équipement à fournisseur méritant, au détriment d’un Égyptien sans références.
Le sommet de l’humiliation est le retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, au profit du Maroc. Les préparatifs de cette compétition avançaient pourtant à un rythme soutenu, avec des résultats visibles. Nous sommes meurtris. Nous crions au complot ! Nous avons pourtant vu sous d’autres cieux, les JO, le Mondial ou la CAN lancés, alors que les dernières finitions étaient en cours, sans personne n’ait crié aux retards constatés, ou à l’insécurité planante.

Hypocrisie
Le Maroc aura été d’une hypocrisie criarde dans ce jeu du chat et de la souris pour humilier le Cameroun. En feignant de soutenir la candidature du Cameroun, Rabat qui entretient pourtant des relations exécrables avec Alger depuis 1962 pour des raisons idéologiques, à fait curieusement une paix de circonstance dans l’alliance de l’Union Nord Africaine du football, en portant le flambeau de la campagne auprès de la Caf pour écarter le Cameroun de l’organisation de la fête continentale du football. Le tout sous les regards de notre « Diplomatie de présence ». Elle n’aura été présente nulle part !

Maintenant que les marrons sont cuits, il faut que le Cameroun tire rapidement les leçons de cette déculottée. Il faut :
1- Que le président de la République qui s’était engagé à organiser cette compétition, parle à ses compatriotes pour les rassurer que les gigantesques travaux entamés pour cette compétition vont de poursuivre et s’achever dans les délais requis.
2- Que les auteurs des retards des travaux constatés sur plusieurs sites seront sévèrement sanctionnés. Ce fut déjà le cas en 1972, lorsque le Cameroun organisa sans gagner la 8ème Coupe d’Afrique des nations.
Nous connaissons parfaitement d’où sont partis des goulots d’étranglement. Si nécessaire, nous donnerons les noms des responsables et le rôle joué par chacun, afin que les choses ne se fassent pas dans les délais.
Rien ne vaut l’honneur d’un pays. Nous sommes disposés à dénoncer ces traîtres, si cela pourrait servir à sévir.

Xavier Messè À Tiati

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here