Home / CULTURE / Cameroun-Musique : Pi Djob exalte le rêve de vie

Cameroun-Musique : Pi Djob exalte le rêve de vie

Dans « Kena Me » (amène-moi) en langue bassa, l’artiste musicien met en branle l’opportunité de nos choix de vies. Le titre, sorti le 23 mai 2019 avec une autre chanson « Exile Radio », annonce un album avenir.

Pi Djob, l’artiste auteur-compositeur interprète camerounais qui chante en langue bassa pour la fierté des mélomanes. « Je chante en ma langue maternelle, que je connais bien mal, pour avoir été élevé et éduqué en français. Écrire et chanter dans la langue de mes ancêtres est dont un acte de réenracinement qui m’est essentiel dans mon chemin de vie aujourd’hui », confesse t-il. La chanson « Kena Me », est pourtant une étape cruciale dans sa carrière musicale. Le texte a été co-écrit avec ses deux parents (père et mère), qui n’ont jamais surfé avec le monde musical, mais qui acceptent d’accompagner le musicien dans son univers.

« Kena me », parle de la réalité de tous les jours. Ces hommes et femmes qui décident de mettre leur vie en péril pour vivre leur passion, leur rêve, peut importe les risques. « J’ai un profond respect pour cela », s’exclame l’artiste. C’est sans doute ce respect, qui envoute et transporte le mélomane vers une destination inconnue, une fois qu’il appui sur le bouton ”Play” pour suivre « a wanda kena me i nkòñ nlam i het d’a ba massé”. Comme pour dire, « ô ami, emmène-moi dans ce beau royaume où nous serons joyeux ».

Promesse tenue

Le désir de faire une chanson en langue bassa est une promesse matérialisée. Déjà en 2017, le prince de Ndogsul avait promis aux Hommes de médias, non seulement de faire une chanson en sa langue maternelle, mais aussi un duo avec la virtuose mondiale de la musique Manu Dibango.

On le voit donc, Pi n’est pas que doué en sa langue natale, il est aussi un enfant du monde. La preuve « Exile radio », un autre titre, est chanté en anglais et français. Deux langues officielles du Cameroun, avec en featuring Manu Dibango. « Exile radio », est un véritable hymne à la radio, incitant au passage les africains à retrouver leur mémoire. Tout comme « Kena me », la chanson annonce un album avenir.

Armand-Rodolphe Djaleu: lewouri.info

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14

Facebook Comments

About Lewouri Info

Le Wouri Info Tel : (+237) 698 11 70 14

Check Also

Fotsing Nzodjou : « au Cameroun, le tribalisme est un instrument de diversion »

Je suis conscient que les hommes viennent avant l’État, puisqu’il n’y a pas d’Etat sans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *