Home / PRESIDENTIELLE 2018 / Cameroun/Gouvernement en attente : Le temps « nocif » du Président

Cameroun/Gouvernement en attente : Le temps « nocif » du Président

Un mois et 11 jours après sa 08ème prestation de serment d’affilé comme Président de la République du Cameroun, Paul Biya n’a toujours pas annoncé la formation de la nouvelle équipe gouvernementale du nouveau septennat.

D’un point de vue strictement légal, rien ne l’oblige à le faire. Cependant sur le plan de la coutume politique camerounaise, l’on est droit de s’attendre à la formation d’un nouveau Cabinet, même si cela se fait avec les mêmes hommes et femmes.

Depuis sa première victoire à une élection présidentielle concurrentielle le 11 octobre 1992, Paul Biya mettait généralement moins de 40 jours après sa prestation de serment pour annoncer la formation d’un nouveau gouvernement. Ce délai est maintenant dépassé relativement à l’épilogue de la présidentielle du 07 octobre 2018.

Il faut souligner qu’un peu plus de trois semaines après l’inauguration de son nouveau septennat, la Confédération Africaine de Football (CAF) a décidé de retirer l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations(CAN) 2019 au Cameroun.
La CAF a notamment évoqué pour justifier sa décision, des retards accusés par le pays dans la construction des infrastructures dédiées à l’organisation de la grande fête du football africain.

Hors Paul Biya s’était personnellement engagé pour que l’événement ait lieu au Cameroun. Plusieurs de ses collaborateurs, membres de l’actuel gouvernement travaillaient d’ailleurs sur divers chantiers de la CAN. Dans un système où les hauts responsables de l’administration n’ont pas la culture de la démission, peut-on penser que la sentence de la CAF qui sonne comme une humiliation du Cameroun sur la scène internationale a retardé la formation du gouvernement ? Difficile de savoir.

En attendant, des membres de l’actuel cabinet sont animés au quotidien par une certaine frilosité. D’autres se livrent en sourdine des batailles à coups de dénonciations réciproques en utilisant la presse pour accuser ou pour se justifier dans l’espoir au finish d’apparaître comme une bonne figure aux yeux du prince.
A ce groupe s’ajoutent aussi les aspirants à la fonction ministérielle qui tirent les ficelles dans l’ombre pour faire chuter leurs concurrents pressentis ou déjà Ministres.

Seule l’annonce de la formation d’un nouveau gouvernement est susceptible de réduire à défaut de mettre fin à ces spectacles pitoyables et illustratifs d’une fin de règne qui semble proche.
Au sein de la majorité où aucune personnalité ne peut s’imposer comme Ministre à Paul Biya sur la base d ‘un rapport de force politique, seul ce dernier, tel un dieu, connaît le sort qu’il entend réserver à chacun.

Paul Biya, 85 ans et au pouvoir depuis le 06 novembre 1982, est également l’unique juge du jour et de l’heure de l’annonce du premier gouvernement de son nouveau mandat.

Un article de Eric Boniface Tchouakeu

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Tel: 00 698 11 70 14

Mail: contact@lewouri.info

Facebook Comments

About Lewouri Info

Le Wouri Info Tel : (+237) 698 11 70 14

Check Also

Les sécessionnistes attaquent Okalia Bilaï

Le cortège du gouverneur de la région du Sud-ouest a essuyé des tirs ce 12 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *