Home / SPORTS / CAMEROUN – COMORES: UNE VICTOIRE POUR LE MORAL

CAMEROUN – COMORES: UNE VICTOIRE POUR LE MORAL

Tout avait fait de cet ultime match des qualifications pour la coupe d’Afrique des nations édition 2019 contre les Comores, un rendez-vous de pression et de légitimes frayeurs.

Pression quant à ces péchés mignons des Lions indomptables à ne jamais se mettre à temps à l’abri, à ne pas savoir tuer le suspens et à jouer leur sort toujours au couperet et parfois contre des sélections de moindre importance.

Légitimes frayeurs aussi parce qu’après le retrait décidé de l’organisation par la confédération africaine de football qui douchait l’enthousiasme de tout un peuple et contraignait l’équipe nationale à ferrailler ferme pour sa participation à une compétition qu’elle croyait acquise, se sont posés face à nos légèretés nationales, les conséquences réelles et non envisagées de cet acte de retrait.

Pays vainqueur de la dernière édition, organisateur jusque là consacré de la prochaine, mais débouté pour impréparation, c’est un précédent fâcheux pour l’histoire qui se jouait cet après-midi du 23 mars 2019 au stade Ahmadou Ahidjo de Mfandena si par inadvertance ou tremblote collective, les lions indomptables perdaient contre la modeste mais très ambitieuse sélection comorienne.

Dieu merci, l’éclatante victoire de 3 buts à 0 brouille les velléités de contestation de l’équipe et du staff comoriens. L’argument de notre non qualification subséquente à la sanction de retrait, ne pourrait plus prospérer dans le cas d’espèce. Parce qu’il s’agit au travers des phases éliminatoires, de sélectionner les seules équipes ayant fait la preuve de leur capacité à honorer la compétition, et que de surcroît le Cameroun malgré son statut de pays vainqueur de la compétition est passé par cet écrémage, il devient illogique par une quelconque décision du tribunal arbitral du sport ou tout autre, de faire prévaloir une certaine légalité sur la vérité du terrain.

En décidant du retrait de l’organisation de cette compétition alors qu’il restait encore à ce pays une marge fût-elle infime pour la livraison de ses chantiers, la CAF à travers son bureau exécutif ne pouvait plus infliger une double peine au Cameroun en le disqualifiant comme il est de coutume pour deux éditions consécutives doublée d’une peine pécuniaire. La preuve, la même confédération s’est obligée à lui trouver une date compensatoire en réparation de la perte d’une chance.

Ce problème tout simplement ne se résout pas à l’aune de l’application stricte de la loi. Il se comprend et se résoudra par l’application des préceptes de l’Equité. Et puis à tous ceux qui ont pour habitude de déclamer : la loi est dure mais c’est la loi, il ne faut pas oublier que l’application stricte et aveugle de la loi engendre des préjudices. Summa jus, maxima injuria dit-on aussi.

Pour le moment, cette victoire éloigne un écueil et regonfle à bloc le moral des troupes. Allez les Lions.

Célestin Biake Difana

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14 /672 47 11 29

Mail : contact@lewouri.info

Facebook Comments

About Lewouri Info TV

Le Wouri Info Tel : (+237) 698 11 70 14

Check Also

Avec 62,9 millions, Clarence Seedorf est le deuxième entraineur le plus cher payé de la Can

Le salaire des entraineurs des équipes présentes à la coupe d’Afrique des nations d’après le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *