Home / PRESIDENTIELLE 2018 / Cameroun 2018 : L’étonnant silence de Marafa Hamidou Yaya et Atangana Mebara

Cameroun 2018 : L’étonnant silence de Marafa Hamidou Yaya et Atangana Mebara

A moins d’un mois de l’élection présidentielle prévue le 07 octobre 2018, l’opinion constate avec étonnement le silence que continue à garder les ex barons du régime, Jean Marie Atangana Mebara et Marafa Hamidou Yaya, anciens Ministres d’État qui ont même été Secrétaires Généraux de la Présidence de la République sous l’actuel Président Paul Biya, candidat à un 7ème mandat consécutif.

Ces anciens hauts commis de l’Etat purgent depuis une dizaine d’années pour Jean Marie Atangana Mebara et depuis le 16 avril 2012 pour Marafa Hamidou Yaya, plusieurs peines de prison dont l’une de 25 ans pour le premier cité et 20 années d’emprisonnement pour le second, pour des faits de détournements des deniers publics notamment liés à l’achat de deux avions présidentiels baptisés « Albatros » et « Boeing Business Jet II .»

Évidemment malgré leurs condamnations, les deux personnalités ont toujours clamé leur innocence.
Leur mutisme prolongé relativement à l’élection présidentielle à venir est surprenant parce qu’ils font partie des prisonniers les plus promptes à s’exprimer parmi tous ceux qui ont été emportés par « l’opération épervier », nom donné par la presse camerounaise à la campagne de lutte contre la corruption et les détournements de fonds publics, lancée à la fin des années 1990,début des années 2000.

Jean Marie Atangana Mebara et Marafa Hamidou Yaya qui ont chacun déjà écrit au moins un ouvrage depuis leur incarcération, n’hésitent pas souvent en effet à donner leurs opinions à travers des tribunes, lettres ouvertes et même en début 2018 en ce qui concerne particulièrement Marafa Hamidou Yaya, un message audio sur la marche du Cameroun.

Jean Marie Atangana Mebara a par exemple fait connaître ses propositions pour solutionner la crise qui perdure depuis octobre 2016 dans les Régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest dans l’une de ses dernières sorties.

Marafa Hamidou Yaya quant à lui a consacré sa dernière prise de parole publique en janvier 2018 à l’élection présidentielle de cette année dont la date exacte de son organisation ainsi que les candidats retenus pour concourir n’étaient pas encore connus.

L’ancien Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Membre du Bureau politique du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais au pouvoir, appelait alors les Camerounais à considérer la présidentielle comme une « opportunité pour redresser le Cameroun. »

L’homme qui ne faisait pas mystère de ses ambitions présidentielles dans plusieurs de ses lettres ouvertes adressées aux Camerounais et au Président Paul Biya, savaient certainement à ce moment là qu’il ne pourra pas candidater à l’élection présidentielle de cette année à cause de sa condamnation et son incarcération. L’appel du groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire pour sa libération depuis 2016 n’a pas reçu un écho favorable au près du pouvoir.

Cependant ni lui, ni Jean Marie Atangana Mebara ne soutiennent officiellement aucun des 09 candidats à la Magistrature suprême jusqu’à présent.

Peut- être qu’ils le feront avant la fin de la campagne électorale qui doit s’achever la veille du scrutin.
Si cela n’advenait pas, ce serait parce que, soit aucun des prétendants ne leur donne satisfaction, soit parce que la déclaration d’un éventuel soutien à un candidat mettra ce dernier dans l’embarras. Et cette dernière décision ne peut se prendre qu’en concertation avec ce candidat.

 

Un article de Eric Boniface Tchouakeu in panoramapapers.com

 

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14  Mail : contact@lewouri.info

Facebook Comments

About Lewouri Info TV

Le Wouri Info Tel : (+237) 698 11 70 14

Check Also

Les sécessionnistes attaquent Okalia Bilaï

Le cortège du gouverneur de la région du Sud-ouest a essuyé des tirs ce 12 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *