Home / POLITIQUE / Batailles politiques : l’UDC va-t-elle perdre le Noun ?

Batailles politiques : l’UDC va-t-elle perdre le Noun ?

Ces derniers jours, plusieurs dizaines de personnes présentées comme des militants de l’Union Démocratique du Cameroun(UDC), ont collectivement démissionné de cette formation politique pour adhérer au Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) au pouvoir dans le Département du Noun, dans la Région de l’Ouest.


Ces scènes se sont déroulées à grand renfort de publicité dans plusieurs villages des arrondissements que compte le département notamment à Marapdoum dans l’arrondissement de Malatouen, à Massangam ou encore à Njinka dans l’arrondissement de Foumban.


C’était à l’occasion d’une tournée politique effectuée sur le terrain par le Ministre délégué au près du Ministre des Transports Zakariaou Njoya, militant du RDPC entré au gouvernement le 04 janvier 2019.


Même si on peut questionner la sincérité des acteurs souvent anonymes qui quittent d’un camp à l’autre au cours des rassemblements politiques au Cameroun, on ne peut s’empêcher de constater que l’Union Démocratique du Cameroun semble perdre du terrain dans le Noun, son traditionnel fief.


Depuis sa légalisation en 1991, l’UDC avait toujours globalement remporté les consultations électorales organisées dans ce département qui compte 09 communes et 05 sièges de députés.
Mais durant le scrutin présidentiel du 07 octobre 2018, son emblématique et inamovible leader, Adamou Ndam Njoya qui n’avait pas personnellement fait campagne, n’est arrivé qu’en deuxième position derrière le vainqueur officiel Paul Biya.


C’était la première fois que l’ancien Ministre était devancé dans le Noun dans une élection présidentielle à laquelle il s’est présenté.
Cependant, il n’est pas certain que les récentes démissions enregistrées au sein de l’UDC signifient que le vent est en train de changer de direction et que le Noun va bientôt s’installer dans une nouvelle ère politique avec une nouvelle alternance à l’échelon local.


Certes, après un quart de siècle de domination de la vie politique là bas, l’UDC peut paraître essoufflée. Mais le parti y dispose encore des bases solides et lors des prochaines consultations électorales populaires, les électeurs risquent de déterminer leurs choix, non pas uniquement à partir du bilan des élus locaux sortants, mais davantage en tenant compte de la situation globale de fonctionnement du Cameroun peu favorable au pouvoir à l’heure actuelle.


A priori, la bataille s’annonce serrée..

 

Un article de Eric Boniface Tchouakeu

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Contact: 000 237 698 11 70 14 /672 47 11 29

Mail : contact@lewouri.info

Facebook Comments

About Lewouri Info TV

Le Wouri Info Tel : (+237) 698 11 70 14

Check Also

Le Manidem soutien l’initiative du Forum Africain sur le Kamerun

Voici le communiqué parvenue à notre rédaction:  COMMUNIQUE DE PRESSE Soutien à l’initiative du FORUM …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *