Home / SANTE / Afrique centrale : le Cameroun parmi les pays qui veulent réduire le nombre de mort par le paludisme

Afrique centrale : le Cameroun parmi les pays qui veulent réduire le nombre de mort par le paludisme

C’est la substance d’une étude menée au sein de la population en 2018. Etude rendu public ce 22 octobre 2019 à Abuja au Nigéria. ,

La lutte contre le paludisme bat son plein dans la sous-région Afrique centrale. La maladie reste la première cause de mortalité ici. Il y a donc une volonté manifeste pour la population de venir à bout de cette pandémie. C’est du moins ce que révèle  un nouveau rapport publié ce 22 octobre 2019 à Abuja. Ceci lors d’une conférence du Partenariat Rbm.

Ledit rapport, est la dernière extension de l’Etude Malaria Futures for Africa. Une initiative de Novartis. Il est mené dans 15 pays et comprends, des entretiens avec 23 acteurs politiques, des fonctionnaires, des directeurs de programmes de lutte contre le paludisme, des chercheurs et Ong… Les pays les plus touchés par cette pandémie sont bien ciblés. Il s’agit du Cameroun, de la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Rwanda.

Accès aux soins

Des personnes interrogées, on note un satisfecit général sur la riposte engagée dans leur pays. « Au Rwanda, les personnes interrogées sont globalement positives quant à la riposte nationale à la maladie, citant des niveaux élevés de soutien politique et de financement. Au Cameroun, en RDC et en République du Congo, les personnes interrogées sont d’avis que la réduction de moitié du nombre de décès d’ici 2030 était plus réaliste que leur éradication ». Lit-on dans le rapport.

Par ailleurs, les habitants de l’Afrique centrale s’inquiètent de l’accès aux services de santé, mais aussi de la présence des antipaludiques de qualité inférieure. D’un autre coté, ces habitants considèrent le changement climatique comme une menace importante. Il s’agit notamment dans des pays comme la Rwanda, de « l’évolution des précipitations sur la saison de reproduction des moustiques ».

Il faut prévenir

Les conclusions du rapport Malaria Futures for Africa, aident et orientent les engagements nationaux et ceux des donateurs vers l’éradication du paludisme. Une idée que partage le Dr Richard NchabiKamwi. Ce dernier est  ambassadeur des pays participants à l’initiative Elimination et coprésident de l’étude.

Pour lui, « Maintenir cette dynamique contre le paludisme exige un leadership politique fort, des systèmes de santé résilients et la mobilisation de ressources supplémentaires. Les promesses faites lors de la Reconstitution des ressources du Fonds mondial sont des signes encourageants de l’arrivée de moyens essentiels. »

Contact rédaction: 698 11 70 14, Mail: contact@lewouri.info

Profitez d’une base de données de plus de 2 2 000 visiteurs et:

Augmentez votre visibilité à l’échelle nationale et internationale

Menez vos campagnes    sur internet, le plus grand réseau de communication

Booster vos affaires

Publiez vos annonces à partir de 5 000 FCFA

Facebook Comments

About Lewouri Info

Le Wouri Info Tel : (+237) 698 11 70 14

Check Also

Joseph Antoine Bell : « je ne crois pas que le Ballon d’Or soit réservé, de nos jours, à une race… »

L’ancien lion indomptable vient de faire cette déclaration sur son compte Facebook. Le magazine France …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *